Gymnaste sexe sexe avec scenario

13-12-2017

Fitte sex nakne damer bilder

Comments Off on Gymnaste sexe sexe avec scenario


gymnaste sexe sexe avec scenario

Le message était passé sans mot ; mais quel message? Je me baissai et délaçai ses chaussures, puis continuai à le déshabiller. Mes chaussures me furent enlevées précautionneusement, de même que mes chaussettes. Pour mon pantalon, il me le déboutonna et le laissa glisser à terre, avant de me désentraver les pieds. Il eut une hésitation au moment de me retirer mon soutien-gorge.

Puis je me retournai et ouvrai les yeux. Il cacha immédiatement son sexe. Cela ajoutait de la complicité. On prit le temps de se regarder. Des jambes fines, mais musclées, un mignon postérieur, des bras qui me disaient que le jeune homme devait être agile. Un jeune torse sur lequel poussaient déjà quelques poils, un ventre avec une poche à bière très discrète, il aurait paru maigre à certaines, mais merde! Il se dégageait un tel charme que je crus tomber amoureuse une nouvelle fois.

Il eut une nouvelle hésitation. Son malaise visible me touchait. Le rouge allait me monter aux joues, et comme il avait fini, je fis inverser les rôles. Il devait essayer de ne rien laisser paraître. Sa surprise nous fit rire. Il se versa du produit dans la paume quand on eut réussi à se reprendre. Je lui ôtai la bouteille des mains et la posai sur une tablette métallique qui devait servir à ça. Il appréciait, ça se lisait sur ses traits. Un de mes plus beaux sourires pour lui donner mon assentiment.

La bouteille de produit passa dans nos mains, répandant un peu de son contenu, et on attaqua les bras. Des bras, on passa au torse. Pour le niveau inférieur aux hanches, on a aussi passé dessus comme chat sur braise. Après les plaisirs sensuels de cette séance de lavage, je recommençais à penser avoir envie de la suite. Ses mains me caressaient délicatement et me procuraient un bien-être immense. Allez, un nouveau sourire pour lui ne me coûtera rien, mais je fus remboursée, cette fois-ci.

Son premier vrai sourire pour moi. Je voulais malgré tout rester en contact avec son sexe comparable à une fusée sur son pas de tir. Ses mains qui étaient restées au niveau de mes hanches glissèrent jusque sur mes seins. Il commença par simplement promener ses mains dessus, puis osa me les masser avec cette douceur qui le caractérisait. Je me redressai, nos corps se séparèrent, et mes mains se dirigèrent vers son entrejambe. Alexis Brill est une femme sexy et il ne faut pas la manquer.

Alexis Brill est impressionnée par Rocco. Son petit cul en shorty est très excitant. Alexis Brill est magnifique dans cette video. Alexis Brill se fait tripoter sur sa terrasse. Alexis Brill donne tout pour la défoncer. Alexis Brill baise dans une camionnette! Ces deux lesbiennes baisent ensemble. Maman milf séduit son beau-fils puceau. Il masse un blonde aux gros seins. Kerry est curieuse pour savoir comment baiser.

Un massage torride en toute délicatesse. Une séance de méditation très intence. Après le yoga ces belles lesbiennes baisent. Elle se fout a poile et passe en mode baise. Un casting de rêve avec ces trois teens.

Une bonne petite baise dans la baignoire. Cette magnifique teen va se toucher. Red Fox se rafraichissait lorsque soudain Une jeune Brunette se fait bien défoncer.

Gars chanceux baise deux filles excitées. Nancy la splendide blonde aux yeux bleus. Lexi Donas est une vrai experte en fellation. Une jolie teen pour une sodomie propre. Une teen qui fait bander le jeune étalon. Red fox à la piscine, un câlin avant de plonger. Grand nettoyage de printemps pour sa chatte. Mila Azul porte une très belle robe rouge.

Elle a une belle paire de seins qui tuent. Sophia Wild va séduire son homme avec classe. Deux lesbiennes pour un moment magique. Compilaton de teens sexy sensuelles. Vous allez vous remettre au jogging. Petit massage entre filles plutôt stimulant. De l'érotisme pour cette belle blonde. Mila Azul, un dimanche matin dans son lit. Mila Azul porte un jeans très court. Cela commence par des caresses solitaires. Voici à nouveau Athena qui veut faire du X. MILF qui s'est fait bien bang bang! Jeune teen se masturbe en solo et jouis.

Petit réveil sympathique dans la salle de bain. Brunette Chaude pour du sexe tranquille. Les plaisirs du sexe au petit matin. Compilation de partage de semence entre filles. Le sable, la plage cela motive à se câliner.

...

Sexe de groupe motarde sex

On a discuté au minitel, puis on s? Après avoir vu les photos il a décidé de me faire confiance et nous avons mis au point cette aventure.

Laurent est réellement prof de gym, c? Il a été d? De fil en aiguille elle s? Ils ont décidé une séance par semaine, le programme de travail a été défini et, comme convenu, Laurent a proposé un massage pour terminer.

Joëlle a accepté et s? Le soir, quand elle m? Laurent de son coté m? Me décrivant avec force détails la douceur de ses seins, la dureté de ses tétons. Ainsi donc, dès la première séance, il avait massé Joëlle sur tout le corps, dégrafé son soutien-gorge et pelote ses seins à pleines mains?

Aussi je crois, j? Il en est quant à lui tout à fait persuadé. Il devait essayer de ne rien laisser paraître. Sa surprise nous fit rire. Il se versa du produit dans la paume quand on eut réussi à se reprendre. Je lui ôtai la bouteille des mains et la posai sur une tablette métallique qui devait servir à ça.

Il appréciait, ça se lisait sur ses traits. Un de mes plus beaux sourires pour lui donner mon assentiment.

La bouteille de produit passa dans nos mains, répandant un peu de son contenu, et on attaqua les bras. Des bras, on passa au torse. Pour le niveau inférieur aux hanches, on a aussi passé dessus comme chat sur braise.

Après les plaisirs sensuels de cette séance de lavage, je recommençais à penser avoir envie de la suite. Ses mains me caressaient délicatement et me procuraient un bien-être immense. Allez, un nouveau sourire pour lui ne me coûtera rien, mais je fus remboursée, cette fois-ci. Son premier vrai sourire pour moi. Je voulais malgré tout rester en contact avec son sexe comparable à une fusée sur son pas de tir.

Ses mains qui étaient restées au niveau de mes hanches glissèrent jusque sur mes seins. Il commença par simplement promener ses mains dessus, puis osa me les masser avec cette douceur qui le caractérisait. Je me redressai, nos corps se séparèrent, et mes mains se dirigèrent vers son entrejambe. Je me suis mise à lui serrer le gland ; il découvrit mon clitoris et y reproduisit ce que je faisait sur le bout de son membre. Là, nous partageâmes un plaisir très certainement similaire.

Tu sais maintenant que je suis bien vierge! Je me retournai et vint me superposer à lui pour avoir sa verge à la hauteur de ma bouche. Je donnai un coup de langue sur son gland. Un peu avant de tout lâcher, nous nous arrêtâmes pour préparer le dernier acte. Je remontai presque à le laisser sortir totalement, et redescendis brusquement. On reprit une respiration normale avant que je ne me tourne vers lui: Je vins me réinstaller sur son corps.

Mais en plus, je trouvais la position plus propice aux confidences. Une chose me revint en tête. Silence, avant que la question ne traverse ses lèvres. Gris clair Gris Blanc. Les auteurs apprécient les commentaires de leurs lecteurs. Appelez le 08 95 22 70




gymnaste sexe sexe avec scenario

..

Malgré une gêne évidente j'obéis, je me retrouvai au niveau du pénis raide sous lequel pendaient deux bourses velues gorgées de sève. Le gland de Max était complètement décalotté et tout brillant de liqueur translucide, mon homme me dit "Allez vas-y prends-moi dans ta bouche, je sais que tu en as envie, montre-moi comment tu suces". Sachant bien que j'allais franchir un interdit j'approchai mon visage de la hampe turgescente et je portai un petit coup de langue sur le bout durci.

Cette caresse fit se tendre encore plus le sexe, je posai une main sur les testicules velus et je les caressai. Perdant toute retenue je pris la verge à la base et me mis à la lécher sur toute sa longueur, le pénis avait une odeur qui ne me déplaisait pas. Max se cambra pour s'offrir d'avantage et poussa un soupir de satisfaction, je lapai encore quelque temps cette merveilleuse queue ramassant au passage quelques gouttes de semence diaphane. Ce sperme avait un petit goût salé, je me dis que j'étais vraiment en train de me comporter comme une femelle mais ce que je voulais c'était sucer ce membre.

J'ouvris tout grand la bouche et embouchai le Priape puis je me mis à monter et descendre lentement dessus, mon amant gémit et posa ses mains sur ma tête pour rythmer la cadence à laquelle il voulait que je le pompe. J'enroulai ma langue autour de la colonne de chair et la mordillai doucement. Au bout de quelques instants de ce traitement mon mec me dit dans un souffle "Ah vraiment tu suces bien ma petite salope, ta bouche est à ravir et dire que c'est la première fois que tu fais ça, tu es sublime, allez vas-y pompe mon gros sucre d'orge".

Longtemps je pratiquai sur mon amant cette lente fellation, tout en allant et venant je câlinai les burnes duveteuses, Max avait rejeté la tête et arrière et poussait des râles de plaisir. Sucer cette hampe érigée me procurait un sentiment inconnu, c'était un mélange de honte et de bonheur mais le bonheur l'emportait largement.

Soudain bloquant ma tête entre ses mains, mon homme se mit à aller et venir rapidement entre mes lèvres tout en disant "Tiens ma petite nana, prends ma bite, vas-y avale la, montre que tu es une pipeuse de classe, tiens prends". Voir ce sexe coulisser dans ma bouche me faisait basculer dans un univers que je ne connaissais pas, je ressentais une sensation d'extase. Au bout de quelques minutes je sentis le phallus tressauter sur ma langue, il me sembla que le gland doublait de volume, mon homme plaqua mon visage contre son pubis et éjacula en râlant.

Je reçus un flot de semence crémeuse au fond de la gorge que j'avalai avec délice tandis que mon mec disait "Oui ma petite salope avale, avale tout, bois mon lait". Je continuai à me délecter du jus qui coulait de la verge tout en la cajolant jusqu'à ce que le calme soit revenu puis Max ôta ses mains et je pus me détacher de lui.

Son sexe était toujours en érection et mon amant me demanda "Tu as aimé? Quant à ce qui est de te faire baiser, tu m'as dit que tu avais aimé me sucer alors dis-toi bien que si c'est le cas tu aimeras te faire baiser.

Regarde moi je t'ai branlé tout à l'heure mais jamais je ne te sucerai, je n'y prendrais aucun plaisir. J'avoue que je n'avais résisté que pour la forme, malgré la sensation de déshonneur qui m'habitait je voulais aller jusqu'au bout de cette aventure. Je me relevai et me collai à mon amant tout en lui offrant ma bouche, posant une de ses mains sur ma nuque Max approcha son visage du mien, nos lèvres se soudèrent et nous échangeâmes un baiser passionné.

Perdant toute pudeur, je mis mes bras autour de la taille de mon mec et m'abandonnai totalement à ce baiser brûlant. Tout en continuant à me butiner les lèvres mon homme commença à me caresser le dos, sa main courrait le long de ma colonne vertébrale s'arrêtant à la naissance du sillon de mes fesses.

Au fur et à mesure des attouchements que mon mec me procurait je sentais une douce langueur prendre possession de mon être, j'étais en sueur et une boule de chaleur prenait forme dans mon bas ventre.

Je me lovai contre mon amant caressant ses épaules musclées. Max était maintenant en train de me lécher le visage tout en me massant la nuque, je ressentais un fort désir et je ne pus m'empêcher de gémir.

Au bout de quelques instants mon mec se détacha de moi, j'étais pantelant, il me prit dans ses bras et m'amena jusqu'à la salle de gymnastique où il me déposa à plat ventre sur un coussin de sautoir. Mon homme s'étendit à mes côtés et commença à me suçoter et à me mordre les bras puis sa langue se positionna à la base de mon cou et descendit le long de ma colonne vertébrale s'arrêtant au creux de mes reins, ce contact me fit frémir et je me cambrai légèrement.

Max pratiqua quelque temps sur moi ces caresses délicieuses me faisant monter au septième ciel, jamais je n'avais ressenti un tel plaisir et je râlais chaque fois que mon mec me touchait. Soudain mon amant arrêta son effeuillage, il se leva et prit des sacs qu'il roula en boule et qu'il glissa son mon ventre de sorte que je me retrouvai le postérieur surélevé.

Mon mec ouvrit mes jambes et se mit à genoux entre elles, il empauma mes fesses et les écarta puis il enfouit son visage entre elles. Mon homme commença à me bouffer le cul, il promenait sa langue tout le long de ma raie puis s'arrêtant contre mon antre pour la suçoter. Sous les attouchements lingués que Max pratiquait sur mon intimité, je sentis mes miches s'enflammer, et un profond désir s'empara de moi.

La honte que je ressentais encore à me comporter ainsi s'envola devant les ondes de plaisir qui s'emparaient de mon être enfiévré. Peu à peu s'insinua dans mon corps de délicieuses sensations inconnues, j'étais complètement en nage et des bouffées de chaleur prenaient naissance dans mon bas-ventre pour remonter par vagues exploser en mille étoiles vers mon visage. Quand la langue pointue s'infiltra dans ma corolle je poussai un râle langoureux, je sentais mon anus s'ouvrir sous l'insistance du baiser que mon amant échangeait avec ma grotte embrasée et j'écartai plus encore les cuisses tout en tendant mon fessier vers celui qui me donnait toute cette volupté.

Longtemps mon mec pratiqua sur moi ces délicieux sévices, j'avais la raie pleine de salive et mon sphincter s'ouvrait un peu plus chaque fois. Jamais je n'avais ressenti un tel plaisir et tout en râlant et soupirant je m'entendis dire "Ahh c'est bon, viens je te veux". La bouche de mon homme abandonna mon derrière et il m'enfonça délicatement un doigt dans le fondement, jamais on ne m'avait fait ça et je poussai un petit couinement.

Max fit aller et venir son doigt lentement en moi me faisant monter chaque fois un peu plus dans le bonheur. Un deuxième puis un troisième doigt vinrent rejoindre le premier, mon amant faisait coulisser ses doigts en moi tout en tournant sa main de manière à m'ouvrir de plus en plus la pastille.

Sous ces actions répétées je me mis à onduler tout en poussant des petits cris de bien-être, chaque fois que la main de mon homme s'enfonçait dans mon rectum en feu je sentais ma corolle s'agrandir. Je ne sais combien de temps mon mec exécuta sur moi ces merveilleuses caresses, la seule chose que je savais c'est que je ressentais un plaisir impossible à décrire, j'avais l'impression que tout mon corps était en feu, j'étais tellement excité que le cul tendu vers mon mec je braillais sans arrêt.

Jugeant que j'étais à point Max ôta ses mains de mon antre béant, il prit mes jambes et les replia sous moi de telle sorte à ce que je me retrouvai à genoux la croupe en l'air reposant sur les avant-bras. Mon amant se positionna derrière moi et je sentis quelque chose de doux, chaud et énorme coulisser dans ma raie bouillonnante, je sus aussitôt que c'était le gland de mon homme.

Bien qu'étant terriblement excité je fus pris de panique quand je me rendis compte des dimensions de ce qui s'apprêtait à entrer en moi que je tentais de me dérober.

Mon mec me maintenant solidement aux hanches me dit "N'aie pas peur, je vais te faire le moins mal possible, décontracte-toi et laisse-toi faire, tu verras au début ça va être un peu dur mais quand ton cul sera bien détendu tu prendras beaucoup de plaisir, fais-moi confiance". Max promena son bout durci tout le long du sillon de mes fesses s'arrêtant chaque fois contre mon anus jusqu'à ce qu'il sente que je m'étais relâché puis il posta son gland tuméfié à l'orée de mon sphincter et commença à peser dessus.

Bien que je sois bien ouvert par les attouchements manuels qu'il avait exercé sur moi une douleur effroyable m'envahit quand la grosse tête du phallus écarta mes chairs, je poussai un hurlement et je dis "Non arrête, j'ai mal, c'est trop gros, ça ne peut pas entrer". Mon amant suspendit sa poussée et aussitôt la douleur diminua, il me dit "Calme-toi, tu as mal parce que tu n'es pas détendu, et que c'est la première fois que ton petit cul reçoit une bite.

Maintenant si tu veux que j'arrête tu n'as qu'à le dire et je me retirerais". Malgré la souffrance que je venais d'éprouver je ne voulais pas que mon mec arrête, j'étais si excité et j'avais été trop loin pour stopper maintenant, je lui répondis "Non je ne veux pas arrêter, mais je t'en supplie fais doucement, c'est très douloureux.

Mon homme plaça de nouveau son pénis contre ma porte étroite et se remit à pousser, lentement millimètre par millimètre le fabuleux gland me pénétra, je me mordais les lèvres pour ne pas hurler tant j'avais mal.

Quand le bout durci fut en moi je pleurais en silence, Max resta immobile quelques instants puis doucement il sortit de mon antre et l'introduit de nouveau. Ce mouvement eut pour effet de m'assouplir la pastille et petit à petit la douleur disparut pour faire place à une douce langueur. Mon amant s'en aperçut et me demanda "Alors ça va mieux ou tu veux toujours que j'arrête?

Mon mec resta immobile me laissant m'habituer à la monstrueuse présence qui m'obstruait le fondement, j'avais l'impression que mes fesses allaient se détacher tant j'étais distendu par la queue fichée en moi, je sentais au fond de mes entrailles le membre palpiter et cela me fit monter encore d'un cran dans le plaisir.

Quant au bout de quelques instants je sentis mon anneau de détendre je dis à Max "Vas-y baise-moi fais-moi du bien, je veux connaître le plaisir par ta bite". Mon amant commença à aller et venir lentement dans mon rectum bouillant m'arrachant à chaque mouvement des petits cris de douleur qui peu à peu se muèrent en gémissements.

Mon homme me possédait de toute la longueur de son pénis turgescent, le sortant presque entièrement de mon fondement pour le replonger au fond de mon cul la seconde suivante. Au bout de quelques temps de ce traitement mon anus céda complètement et le superbe Priape pu coulisser en moi sans gêne aucune.

Sentir cette pine roide coulisser en moi me faisait basculer dans un univers inconnu, je ressentais des bouffées de chaleur embraser mon bas-ventre, jamais je n'avais ressenti de telles émotions.

Ce que j'éprouvais était indéfinissable, il me semblait que mon corps flottait dans un océan de félicité. Max, les mains posés sur mes hanches, me possédait avec une régularité de métronome, chaque fois que la fabuleuse verge s'enfonçait au fond de mes entrailles, je poussai de lourds gémissements.

J'avais le sentiment que seul mon cul existait, jamais je n'aurais cru possible de ressentir un tel émerveillement en me faisant sodomiser. Sentir la bite de mon amant s'enfoncer en moi me procurait une indescriptible effervescence, je n'avais rien connu de pareil, j'étais complètement offert à l'homme qui me donnait un plaisir immense.

Sous les coups de boutoir répétés de mon mec je sentis la volupté prendre possession de mon être, chaque fois que la pine roide s'enfonçait aux tréfonds de mes entrailles je me sentais perdre pied un peu plus et je poussai de lourds râles de joie.

J'avais fermé les yeux et rejeté la tête en arrière savourant l'incroyable bien-être qui m'envahissait par tous les pores de ma peau excitée à l'extrême. Mon amant les mains crispées dans la chair de mes hanches me besognait toujours lentement, il sortait son sexe entièrement de mon antre en fusion pour le replonger jusqu'à la garde la seconde suivante. J'avais le cul complètement éclaté et j'avais l'impression que de la lave coulait dans mon rectum en fusion, tout mon corps était en feu et je savais que seul le phallus qui me forait les reins pouvait éteindre l'énorme brasier qui me consumait.

Je ne savais plus depuis combien de temps Max me baisait mais c'était si bon que je voulais qu'il continue indéfiniment et je me cambrai au maximum pour me donner encore plus au formidable pénis qui me défonçait. Chaque fois que le membre plongeait entre mes fesses bouillantes m'ouvrant la corolle un peu plus, je sentais les testicules gorgées de sève de mon mec me caressaient les miches.

Jamais je n'avais ressenti un tel plaisir, j'avais atteint la plénitude rectale et je planais littéralement sous les assauts que mon homme m'assénait.

A chaque poussée je me sentais sombrer un peu plus dans un univers où seul comptait le Priape qui cassait le fion, tout mon corps tremblait et la bouche grande ouverte je criai mon plaisir. Max avait posé ses mains sur mon postérieur et écartait mes deux lobes charnus pour augmenter sa pénétration, je me sentais perdre totalement pied, je ne vivais plus que pour et par la magnifique pine qui me bourrait. Dans cette section, les deux français, votre porno amateur, Pornstars Français du vidéos de sexe , vous pouvez regarder.

Par ailleurs, vous ne devez pas payer des Frais pour tous les de ce. Donc, ici tout est totalement libre de haute qualité porno. Nous sommes toujours en train de travailler sur plus. Parce que notre objectif est de changer la culture du Porno Français. Voulez vous regarder gratuit porno Brazzers?

Quel plaisir serait-il pas un porno Fake Taxi à regarder sans frais? Comment sur porno Bangbros? Fort Oui, nous vous entendons. Nous sommes ici pour vous créer une expérience conviviale. Préparé par le réseau, l'ensemble du monde de la plus grande qualité des films porno totalement gratuits que nous proposons.

Si vous avez besoin de le faire, tout simplement se détendre et profiter! C'est aussi simple que cela. Vous même, plus nous avons de bonnes nouvelles. Si vous pouvez le trouver ici, si vous aimez avoir de beaux exemples très dur le sexe anal.

Sauvage, sexe de groupe des parties et chaude fantasmes vous pouvez voir les uns des autres. Que pensez-vous des belles filles porno lesbiennes? Un bon moment est le choix parfait pour nous!

Plus chauds de jeunes films porno pour ceux qui veulent plus de nous avons. Sexe que pensez-vous de leurs performances?

N'oubliez pas, vous pouvez écrire vos commentaires ci-dessous nos vidéos. En outre, le plein des films de sexe vous pouvez partager avec vos amis via les réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. Vous utiliser notre section de contact pour les plaintes et de vos commentaires.

Sentez-vous svp libre pour nous contacter. Tous les modèles avaient 18 ans ou plus au moment de la représentation. Some features of this page will not work correctly.

Site de sexe sexe 60 ans


Elle avait eu de nombreuses aventures depuis ses 15 ans avec des hommes souvent beaucoup plus âgés qu? Pas très grande, de grand yeux verts, châtain clair, de beaux seins aux aréoles brunes et aux tétons très érectiles, une taille fine, des hanches très féminines, un cul rebondi juste ce qu? Mais dès le calme revenu, plus question d? Pourtant comme beaucoup d? Je suis très patient. Depuis quelques semaines, je lui demande d? Elle refuse, mais a accepté de se prêter au jeu si l?

Comme je suis assez adroit, j? Je me relevai et me collai à mon amant tout en lui offrant ma bouche, posant une de ses mains sur ma nuque Max approcha son visage du mien, nos lèvres se soudèrent et nous échangeâmes un baiser passionné. Perdant toute pudeur, je mis mes bras autour de la taille de mon mec et m'abandonnai totalement à ce baiser brûlant.

Tout en continuant à me butiner les lèvres mon homme commença à me caresser le dos, sa main courrait le long de ma colonne vertébrale s'arrêtant à la naissance du sillon de mes fesses. Au fur et à mesure des attouchements que mon mec me procurait je sentais une douce langueur prendre possession de mon être, j'étais en sueur et une boule de chaleur prenait forme dans mon bas ventre.

Je me lovai contre mon amant caressant ses épaules musclées. Max était maintenant en train de me lécher le visage tout en me massant la nuque, je ressentais un fort désir et je ne pus m'empêcher de gémir. Au bout de quelques instants mon mec se détacha de moi, j'étais pantelant, il me prit dans ses bras et m'amena jusqu'à la salle de gymnastique où il me déposa à plat ventre sur un coussin de sautoir.

Mon homme s'étendit à mes côtés et commença à me suçoter et à me mordre les bras puis sa langue se positionna à la base de mon cou et descendit le long de ma colonne vertébrale s'arrêtant au creux de mes reins, ce contact me fit frémir et je me cambrai légèrement. Max pratiqua quelque temps sur moi ces caresses délicieuses me faisant monter au septième ciel, jamais je n'avais ressenti un tel plaisir et je râlais chaque fois que mon mec me touchait.

Soudain mon amant arrêta son effeuillage, il se leva et prit des sacs qu'il roula en boule et qu'il glissa son mon ventre de sorte que je me retrouvai le postérieur surélevé. Mon mec ouvrit mes jambes et se mit à genoux entre elles, il empauma mes fesses et les écarta puis il enfouit son visage entre elles. Mon homme commença à me bouffer le cul, il promenait sa langue tout le long de ma raie puis s'arrêtant contre mon antre pour la suçoter.

Sous les attouchements lingués que Max pratiquait sur mon intimité, je sentis mes miches s'enflammer, et un profond désir s'empara de moi. La honte que je ressentais encore à me comporter ainsi s'envola devant les ondes de plaisir qui s'emparaient de mon être enfiévré.

Peu à peu s'insinua dans mon corps de délicieuses sensations inconnues, j'étais complètement en nage et des bouffées de chaleur prenaient naissance dans mon bas-ventre pour remonter par vagues exploser en mille étoiles vers mon visage. Quand la langue pointue s'infiltra dans ma corolle je poussai un râle langoureux, je sentais mon anus s'ouvrir sous l'insistance du baiser que mon amant échangeait avec ma grotte embrasée et j'écartai plus encore les cuisses tout en tendant mon fessier vers celui qui me donnait toute cette volupté.

Longtemps mon mec pratiqua sur moi ces délicieux sévices, j'avais la raie pleine de salive et mon sphincter s'ouvrait un peu plus chaque fois. Jamais je n'avais ressenti un tel plaisir et tout en râlant et soupirant je m'entendis dire "Ahh c'est bon, viens je te veux". La bouche de mon homme abandonna mon derrière et il m'enfonça délicatement un doigt dans le fondement, jamais on ne m'avait fait ça et je poussai un petit couinement.

Max fit aller et venir son doigt lentement en moi me faisant monter chaque fois un peu plus dans le bonheur. Un deuxième puis un troisième doigt vinrent rejoindre le premier, mon amant faisait coulisser ses doigts en moi tout en tournant sa main de manière à m'ouvrir de plus en plus la pastille.

Sous ces actions répétées je me mis à onduler tout en poussant des petits cris de bien-être, chaque fois que la main de mon homme s'enfonçait dans mon rectum en feu je sentais ma corolle s'agrandir. Je ne sais combien de temps mon mec exécuta sur moi ces merveilleuses caresses, la seule chose que je savais c'est que je ressentais un plaisir impossible à décrire, j'avais l'impression que tout mon corps était en feu, j'étais tellement excité que le cul tendu vers mon mec je braillais sans arrêt.

Jugeant que j'étais à point Max ôta ses mains de mon antre béant, il prit mes jambes et les replia sous moi de telle sorte à ce que je me retrouvai à genoux la croupe en l'air reposant sur les avant-bras. Mon amant se positionna derrière moi et je sentis quelque chose de doux, chaud et énorme coulisser dans ma raie bouillonnante, je sus aussitôt que c'était le gland de mon homme. Bien qu'étant terriblement excité je fus pris de panique quand je me rendis compte des dimensions de ce qui s'apprêtait à entrer en moi que je tentais de me dérober.

Mon mec me maintenant solidement aux hanches me dit "N'aie pas peur, je vais te faire le moins mal possible, décontracte-toi et laisse-toi faire, tu verras au début ça va être un peu dur mais quand ton cul sera bien détendu tu prendras beaucoup de plaisir, fais-moi confiance".

Max promena son bout durci tout le long du sillon de mes fesses s'arrêtant chaque fois contre mon anus jusqu'à ce qu'il sente que je m'étais relâché puis il posta son gland tuméfié à l'orée de mon sphincter et commença à peser dessus. Bien que je sois bien ouvert par les attouchements manuels qu'il avait exercé sur moi une douleur effroyable m'envahit quand la grosse tête du phallus écarta mes chairs, je poussai un hurlement et je dis "Non arrête, j'ai mal, c'est trop gros, ça ne peut pas entrer".

Mon amant suspendit sa poussée et aussitôt la douleur diminua, il me dit "Calme-toi, tu as mal parce que tu n'es pas détendu, et que c'est la première fois que ton petit cul reçoit une bite. Maintenant si tu veux que j'arrête tu n'as qu'à le dire et je me retirerais".

Malgré la souffrance que je venais d'éprouver je ne voulais pas que mon mec arrête, j'étais si excité et j'avais été trop loin pour stopper maintenant, je lui répondis "Non je ne veux pas arrêter, mais je t'en supplie fais doucement, c'est très douloureux. Mon homme plaça de nouveau son pénis contre ma porte étroite et se remit à pousser, lentement millimètre par millimètre le fabuleux gland me pénétra, je me mordais les lèvres pour ne pas hurler tant j'avais mal.

Quand le bout durci fut en moi je pleurais en silence, Max resta immobile quelques instants puis doucement il sortit de mon antre et l'introduit de nouveau. Ce mouvement eut pour effet de m'assouplir la pastille et petit à petit la douleur disparut pour faire place à une douce langueur. Mon amant s'en aperçut et me demanda "Alors ça va mieux ou tu veux toujours que j'arrête?

Mon mec resta immobile me laissant m'habituer à la monstrueuse présence qui m'obstruait le fondement, j'avais l'impression que mes fesses allaient se détacher tant j'étais distendu par la queue fichée en moi, je sentais au fond de mes entrailles le membre palpiter et cela me fit monter encore d'un cran dans le plaisir.

Quant au bout de quelques instants je sentis mon anneau de détendre je dis à Max "Vas-y baise-moi fais-moi du bien, je veux connaître le plaisir par ta bite". Mon amant commença à aller et venir lentement dans mon rectum bouillant m'arrachant à chaque mouvement des petits cris de douleur qui peu à peu se muèrent en gémissements. Mon homme me possédait de toute la longueur de son pénis turgescent, le sortant presque entièrement de mon fondement pour le replonger au fond de mon cul la seconde suivante.

Au bout de quelques temps de ce traitement mon anus céda complètement et le superbe Priape pu coulisser en moi sans gêne aucune. Sentir cette pine roide coulisser en moi me faisait basculer dans un univers inconnu, je ressentais des bouffées de chaleur embraser mon bas-ventre, jamais je n'avais ressenti de telles émotions.

Ce que j'éprouvais était indéfinissable, il me semblait que mon corps flottait dans un océan de félicité.

Max, les mains posés sur mes hanches, me possédait avec une régularité de métronome, chaque fois que la fabuleuse verge s'enfonçait au fond de mes entrailles, je poussai de lourds gémissements. J'avais le sentiment que seul mon cul existait, jamais je n'aurais cru possible de ressentir un tel émerveillement en me faisant sodomiser. Sentir la bite de mon amant s'enfoncer en moi me procurait une indescriptible effervescence, je n'avais rien connu de pareil, j'étais complètement offert à l'homme qui me donnait un plaisir immense.

Sous les coups de boutoir répétés de mon mec je sentis la volupté prendre possession de mon être, chaque fois que la pine roide s'enfonçait aux tréfonds de mes entrailles je me sentais perdre pied un peu plus et je poussai de lourds râles de joie.

J'avais fermé les yeux et rejeté la tête en arrière savourant l'incroyable bien-être qui m'envahissait par tous les pores de ma peau excitée à l'extrême. Mon amant les mains crispées dans la chair de mes hanches me besognait toujours lentement, il sortait son sexe entièrement de mon antre en fusion pour le replonger jusqu'à la garde la seconde suivante.

J'avais le cul complètement éclaté et j'avais l'impression que de la lave coulait dans mon rectum en fusion, tout mon corps était en feu et je savais que seul le phallus qui me forait les reins pouvait éteindre l'énorme brasier qui me consumait. Je ne savais plus depuis combien de temps Max me baisait mais c'était si bon que je voulais qu'il continue indéfiniment et je me cambrai au maximum pour me donner encore plus au formidable pénis qui me défonçait.

Une teen qui fait bander le jeune étalon. Red fox à la piscine, un câlin avant de plonger. Grand nettoyage de printemps pour sa chatte. Mila Azul porte une très belle robe rouge. Elle a une belle paire de seins qui tuent. Sophia Wild va séduire son homme avec classe. Deux lesbiennes pour un moment magique. Compilaton de teens sexy sensuelles. Vous allez vous remettre au jogging.

Petit massage entre filles plutôt stimulant. De l'érotisme pour cette belle blonde. Mila Azul, un dimanche matin dans son lit. Mila Azul porte un jeans très court. Cela commence par des caresses solitaires. Voici à nouveau Athena qui veut faire du X. MILF qui s'est fait bien bang bang! Jeune teen se masturbe en solo et jouis. Petit réveil sympathique dans la salle de bain. Brunette Chaude pour du sexe tranquille. Les plaisirs du sexe au petit matin.

Compilation de partage de semence entre filles. Le sable, la plage cela motive à se câliner. Quand Red Fox rencontre un séduisant coureur. Nicholas Prat va avoir droit à une pétasse!

Des jeunes qui découvrent la sexualité. Deux petites jeunes se bouffent la chatte. Baise spontané dans sa chatte mouillé. C'est une scène érotique bien excitante. Sur la terrasse de sa maison de campagne. Darcia Lee dans une vidéo sensuelle. Excellent film de boule avec une bombasse.